DIMINUER L’USAGE DES EMBALLAGES PLASTIQUES À USAGE UNIQUE PENDANT UN TREK

Par Alexandrine Avoine le  sous Aventures

Le plastique à usage unique sera interdit au mont Everest en 2020. Mais cette interdiction ne s’applique pas aux bouteilles plastiques. Une annonce encourageante, même si le problème des bouteilles d’eau est remis à plus tard. Recycler le plastique à usage unique n’étant pas suffisant, Explorateur Voyages et Terra Ultima se sont posé la question : comment réduire les emballages plastiques à usage unique lors d’un trek ?

 

Les emballages des snacks :

Avant votre départ, vous planifiez d’emporter avec vous des snacks : biscuits, chips, chocolats ou barres protéinées. Ces snacks sont emballés dans du plastique ou de l’aluminium, emballages qui ne sont pas biodégradables et qui finiront enfouis sous terre.

Optez pour des snacks en vrac, plus sains pour la planète et aussi pour votre santé. Servez-vous en fruits secs (raisins, figues, abricots, dattes, pruneaux) et noix (amandes, noix de cajou, du brésil, arachides) que vous pourrez transporter dans le contenant de votre choix : sac en tissu ou boites. Le sac en tissu n’est pas plus lourd à transporter que le sac plastique dans le sac à dos.

Les shakkarparas indiens sont par nature très consistants et se conservent pendant quelques semaines : idéal pour des treks de 14 jours ou plus. Vous pouvez aussi cuisiner vous-mêmes vos snacks, voici un lien qui propose quelques recettes : https://www.geopleinair.com/chroniques/sante-chroniques/de-or-en-barres-8-recettes-de-barres-energetiques-testees-pour-vous/

 

 

L’eau en bouteilles, une source de plastique :

Avant votre expédition, munissez-vous d’une gourde hermétique afin de pouvoir la remplir lorsque possible. Une des préoccupations pendant votre trek sera de contrôler la qualité de l’eau que vous buvez. Il existe actuellement des moyens pour boire de l’eau en toute sécurité et ainsi éviter le recours à l’eau en bouteille plastique.

 

Les filtres à eau, souvent faits à partir de charbon actif, sont efficaces contre les bactéries et amibes mais moins contre les virus qui sont trop petits pour être filtrés.  Pour cela, déposez un filtre dans votre gourde. Certaines bouteilles ont aussi le système de filtration intégré.

Le traitement chimique de l’eau avec pastilles permet de tuer les bactéries et amibes et garde l’eau propre dans le temps. Il faut que l’eau de base soit claire et que le produit ait le temps d’agir entre 1 et 2 heures. Les poches à eau sont utiles pour stocker une certaine quantité d’eau. Souples, elles se glissent facilement dans le sac. Astuce : avoir une poche d’eau en cours de traitement et une déjà propre.

 

 

Néanmoins, si pendant certaines étapes du trek, vous n’avez pas d’autres options que la bouteille d’eau plastique, alors, préférez une bouteille d’eau grand format, elle durera plus longtemps.

Explorateur Voyages et Terra Ultima respectent les principes de Leave No Trace Canada qui préconisent de pouvoir profiter de la nature de façon durable en minimisant l’impact créé par l’homme. Si vous avez des déchets avec vous pendant un trek, alors gardez-les et vous les jetterez quand ce sera possible. Gardez surtout en mémoire que les gestes du quotidien sont importants et que si en trek, vous n’arrivez pas à être complètement « plastic free », alors vous pourrez y remédier à votre retour.